Du Blended learning aux MOOCs, des plateformes au mobile-learning, de la Gamification aux «Pure» Serious Games, toute l’offre est présente. Le plus important événement européen du marché, eLearning Expo 2017 a accueilli plus de 100 exposants «spécifiques» et plus de 8 000 visiteurs.

Découvrez l’ eLearning EXPO 2017 différemment grâce au portrait chinois de Magali HAMELIN, Ingénieure Formation à l’IFCAM

Le portrait chinois est un grand classique de l’animation. Il permet à chacun de se présenter de façon ludique et imaginative en répondant à des questions posées et débutant toutes par « Si j’étais…». Voici le portrait chinois du eLearning Expo 2017 réalisé par Magali HAMELIN :

Si j’étais un constat, je serais :

Des apprenants qui se forment de plus en plus tout seuls, n’importe où, n’importe quand, via n’importe quel support et qui ont de moins en moins de temps à consacrer à la formation.

 

Si j’étais une réflexion clé à intégrer dans mon quotidien d’ingénieure formation, je serais:

Déstructurer la formation dans l’espace et le temps :

– Intégrer le fait que la formation fait partie du quotidien ;

– Rendre la formation accessible n’ importe où et n’importe quand ;

– Donner la possibilité aux collaborateurs de se former ailleurs ;

Faire venir les contenus aux collaborateurs ;

Faciliter l’accessibilité aux contenus : tout le temps et sans interruption ;

– Proposer le juste contenu au bon moment.

 

Si j’étais des clés de réussite d’un projet de formation, je serais :

L’adoption (facilité et rapidité) des apprenants ;

– Un sponsoring fort ;

– Des équipes centrales et relais locaux impliqués.

 

Si j’étais 3 leviers d’adoption des apprenants, je serais:

– Gamification ;

– Expérimentation ;

– Sociabilisation.

 

elearning expo 2017

Si j’étais un format d’apprentissage à privilégier, je serais:

– Modulaire et Blended.

 

Si je devais définir la notion de modularité, je serais:

– Module court (durée/format) ;

Réutilisable : créer un gabarit réutilisable, industrialisable (intégrer cette notion dès le début de la construction de parcours) ;

Multi-device/support.

 

Si j’avais des questions à poser aux apprenants, je serais:

Comment souhaitez-vous consommer votre formation ?

Quels sont les usages que vous allez en faire ?

Comment souhaitez-vous vous former ? : réflexion réelle à avoir et non plus à lui imposer

De quoi avez-vous besoin pour vous former, quand et comment?

 

Si je devais identifier l’offre particulièrement présente au eLearning expo, je serais:

– Le Mobile Learning :

Le mobile : écran N°1 sur toute la planète ;

Le mobile devient un véritable assistant personnel (pour les apprenants et les formateurs) ;

Il concerne toutes les phases d’apprentissage (sensibilisation, formation, ancrage) ;

Formats : EMEMO cards en explosion ;

Les acteurs intéressants : Sparted/Pangone/Teach on Mars.

 

Si j’étais 2 révolutions à venir, je serais:

–  Adaptive Learning :

Mariage entre la formation et le big data : le parcours d’apprentissage de l’apprenant se définit en fonction de son profil et comportements. Autrement dit : le parcours d’apprentissage personnel du collaborateur va se construire au fur et à mesure de sa vie professionnelle. Il ne sera plus écrit à l’avance.

Réalité augmentée : aujourd’hui je suis derrière mon écran, demain les contenus m’apparaitront au moment où j’en aurai besoin.

 

Si je devais choisir entre réalité virtuelle et réalité augmentée, je serais:

– La réalité augmentée:

Rappel de ce qu’est la réalité virtuelle : immersion dans un environnement 3D qui n’existe pas (mais qui ressemble à la réalité) : cas de notre serious Game INTEGRAM ;

Réalité augmentée : superposition d’objets virtuels à la réalité par l’intermédiaire d’un écran de smartphone ou de tablette. Elle permet d’apporter des informations complémentaires en temps réel dans une situation définie ou dans un environnement bien précis, sans que l’utilisateur n’ait besoin de les chercher.


Si j’étais 4 prestataires interpellant sur le salon, je serais:

– Je serais Kumullus ou comment injecter de l’interactivité dans la vidéo Learning ;

Sparted et Pangone  ou comment ancrer des connaissances via des fiches Memo percutantes et efficaces et exercices interactifs en MicroLearning ;

Lemon Learning  ou comment accélérer l’apprentissage et l’adoption de logiciels métiers

 

Si j’étais des leitmotiv à suivre pour optimiser mon métier d’ingénieure formation :

L’essentiel n’est pas dans la technologie, mais dans les usages des collaborateurs. Penser aux usages avant même de se lancer dans la technologie ;

– Penser Micro-learning (temps court/contenu adapté au besoin de l’instant T) ;

– Intégrer le «apprendre à se former» ;

– Développer sa réflexion autour de la « déconstruction » de la formation dans l’espace et dans le temps ;

Partir des objectifs de formation et opérationnels à atteindre (avant même de se lancer dans la réflexion sur l’utilisation d’une quelconque technologie) reste une étape indispensable pour la réussite d’un projet de formation.

 

Si j’étais un quid de questions à garder à l’esprit :

– Quid de l’utilisation des apprenants d’applications professionnelles sur leur téléphone personnel ? Quid de la confidentialité des données ?

– Et le droit à la déconnexion ? Equilibre vie pro et perso ?

– Et les techno-réfractaires ?

 

Magali HAMELIN, Ingénieure Formation