Nous vous proposons cette semaine, dans notre blog, un article de France Tabariés, consultante chez Syllab qui travaille régulièrement avec nous sur des formations d’écriture.
Ancienne éditrice, France propose un parallèle intéressant entre le rôle d’accompagnateur VAE et l’éditeur.
Suite à cet article, Estelle Pierru, Responsable d’Unité au sein du Pôle Coordination Pédagogique nous en dit plus sur la place de la VAE à l’IFCAM.

——————————

Éditer (du latin edere) : faire sortir, mettre au jour, publier

Quel est le rôle d’un éditeur ? Un rôle dont les grandes et les grands du métier ont vanté l’humilité. Un rôle de révélateur, au sens photographique du terme. Savoir révéler la tonalité, la couleur d’un texte, d’un talent, d’un auteur… Alors quel rapport avec la VAE ? Le livret 2 serait-il un livre ? Qu’est-ce qu’on y livre, qu’est-ce qui s’y joue ?

Qu’est-ce que la VAE ?

En accompagnant récemment des accompagnateurs VAE du DAVA, j’ai ressenti leur métier comme très proche de celui de l’éditeur.

Que fait un accompagnateur VAE ? Et pour commencer, comment définir simplement la VAE ou Validation des acquis de l’expérience ?

La VAE peut être définie comme un processus de transformation : il s’agit de transformer des compétences en diplôme, de montrer la correspondance entre une expérience professionnelle et les savoirs et savoir-faire définis par un référentiel.

C’est aussi un réel processus de transformation intérieure pour le candidat qui relève un défi, un challenge dont la vie souvent l’avait écarté.

La VAE est aussi un chemin vers un diplôme autre que le chemin emprunté par le plus grand nombre via l’école et la formation. Au bout du chemin, le même diplôme. Là encore, ce chemin différent provoque aussi un cheminement intérieur important pour le candidat.

Dans cette transformation, dans ce cheminement personnel et presque identitaire pour certains, l’accompagnateur participe à la fois par son questionnement et son soutien à la rédaction du fameux Livret 2.

Accompagnateur VAE vs éditeur

Bien entendu…, on peut connaître son métier, l’exercer avec engagement, efficacité, talent…, mais ne pas savoir en parler, et encore moins savoir décrire et écrire ce que l’on fait et comment on le fait…

C’est bien là qu’intervient l’accompagnateur : il aide un candidat à relire et souvent aussi à relier (oui, une seule lettre à déplacer) son histoire professionnelle ou un pan important de cette histoire.

Revisiter son histoire et passer une VAE sont souvent des temps forts et même des temps fort remuants pour le candidat, dont les enjeux professionnels et personnels sont liés…

L’éditeur le sait : lorsqu’il « critique » un texte, son auteur peut se sentir remis en cause, bien au-delà de la critique d’une formulation… tant l’écriture nous révèle. Alors quand il s’agit de sa propre histoire…

L’accompagnateur VAE doit faire preuve de tact, d’humilité, de patience, de confiance, de respect… Il n’impose rien, il propose. Il n’écrit pas, il aide à écrire…, ce qui est très différent.

Comme le coach allant au rythme du coaché, l’accompagnateur VAE avance sans devancer, stimule sans stresser, aide à rédiger sans prendre la plume, laisse à l’auteur du texte toute son autorité d’auteur…, tout en le soutenant dans sa démarche, tout en balisant s’il le faut son chemin et son cheminement.

Comme l’éditeur, l’accompagnateur VAE aide un candidat-auteur à éclairer les zones d’ombre, à trouver le fil, la trame, pour tisser un texte qui lui ressemble et le valorise…

Comme l’éditeur, il peut proposer de revoir, corriger, affiner le texte, jamais pour le tronquer, toujours pour l’enrichir et lui donner toute son ampleur…

Ainsi celui qui se livre dans son livret reste-t-il l’unique maître à bord, celui qui franchira la porte du succès et recevra la palme du jury.

Coach, éditeur, l’accompagnateur le sait très bien : la réussite du candidat seule prime, et elle ne dépend que de lui…

Et en même temps, il le sait aussi, sans leurs rencontres régulières, sans son rôle discret de souffleur en coulisse, l’acteur n’irait peut-être jamais au bout de son texte…

L’accompagnateur VAE est-il un éditeur comme un autre ?

 Et la VAE à l’IFCAM ?

Nous partageons totalement la vision de France sur l’accompagnement de la VAE et c’est avec cette philosophie que nos Form’Acteurs Coach accompagnent les candidats.

Depuis 2017, l’IFCAM propose un accompagnement à la VAE pour le Bachelor Conseiller clientèle des Particuliers, le Mastere Clientèle des professionnels et des agriculteurs.

Concrètement, les apprenants bénéficient de :

  • 2 jours de formation « accompagnement collectif à la VAE » pour découvrir les méthodes qui vont être utilisées, initier un travail et rencontrer leur coach (Form’acteur).
  • 6 créneaux de coaching individuel (minimum) à réaliser au cours de l’année.
  • 1 journée de préparation à l’oral collectif en fin de parcours.

 

En 2018, 13 candidats ont totalement validés leur diplôme et un autre a obtenu une validation partielle : des résultats encourageants pour les futures promotions !

France Tabariés, Consultante chez  Syllab, invitée à écrire dans le Blog IFCAM par Isabelle Holié – Responsable des achats pédagogiques à l’IFCAM

Estelle Pierru, Responsable d’Unité du Pôle Coordination Pédagogique