Réveil pédagogique

Du pouvoir des réveils pédagogiques

Imaginez-vous participant à une formation, intéressante mais néanmoins intense. Vous voici arrivé à la reprise de l’après-midi après un bon déjeuner. Dans quel état d’esprit êtes-vous ?

  • Première possibilité : la formation reprend là où vous vous étiez arrêté avec le formateur qui expose ses concepts… vous êtes fatigué, vous avez du mal à vous concentrer sur le discours… situation peut-être déjà vécue à l’école, à l’université ou dans le cadre d’une formation professionnelle. Mais ça c’était avant… enfin on l’espère !
  • Deuxième possibilité : le formateur reprend par un réveil pédagogique avant de revenir sur les aspects concrets de la formation… vous vous sentez éveillé, stimulé, vos yeux sont grands ouverts, et surtout vous êtes bien actif et ça c’est maintenant… enfin on l’espère !

Les réveils pédagogiques sont de plus en plus intégrés dans les déroulés de formations par les ingénieurs pédagogiques car ils apportent de nombreux bénéfices : briser la glace, ancrer les savoir, stimuler le groupe… et répondent au besoin des participants d’être acteurs de leurs apprentissages…

En effet, aborder et rythmer une formation de manière ludique, engageante et bienveillante est une des clés pour instaurer une dynamique collective favorisant l’engagement et la mémorisation.

Que la formation se déroule en présentiel ou en distanciel, en grands ou en petits groupes, nombreuses sont les possibilités de réveils pédagogiques. Cet article n’a pas pour vocation de vous les lister dans leur intégralité mais plutôt de vous donner des pistes qui, nous l’espérons, vous accompagneront dans vos prochaines formations.  

Réveil pédagogique, « Ice Breaker », « energizers » … de quoi parlons-nous exactement ?

Un réveil pédagogique est une activité pédagogique qui contribue à mobiliser un groupe d’apprenants à différents moments de leur formation :

  • Au début pour capter leur attention, stimuler leur envie d’apprendre, évaluer leur niveau, instaurer un climat de convivialité et les connecter les uns aux autres. On parle d’Ice Breaker car le formateur cherche à « briser la glace ». 
  • En cours de formation pour les remobiliser, favoriser leur participation et les interactions, ancrer les notions précédemment abordées, préciser certains points, et contribuer à une ambiance agréable et positive pour le reste de la formation. Il s’agit alors d’energizers qui visent à relancer la dynamique à tout moment de la journée, notamment après une pause ou une séquence de formation complexe.
  • A la fin pour les évaluer, ancrer les concepts et veiller à l’atteinte des objectifs fixés tout en terminant sur une note ludique et positive.

Ainsi, l’objectif premier d’un réveil pédagogique est d’améliorer l’expérience apprenant en favorisant l’engagement des apprenants, en rythmant la session et en créant du lien.

Mais concrètement, quel réveil pour quel objectif ?

Faire connaissance

En présentiel : le jeu du ballon invite les participants à se présenter et à mémoriser les prénoms, postes occupés, attentes de chacun… au choix de l’animateur. A la réception du ballon envoyé par un autre participant, la personne dit « je reçois le ballon… Je suis (prénom et/ou poste et/ou attente) et je l’envoie à (prénom et/ou poste)… » et ainsi de suite.

En distanciel synchrone : le jeu des différences pousse les participants à travailler leur mémoire visuelle ! Chaque participant se présente face caméra. Il dispose ensuite de 30 secondes pour éteindre sa caméra et supprimer/ajouter un détail dans son environnement (retourne ses manches, change sa montre de côté, ajouter un pot à crayons sur son bureau, enlève ses lunettes…). Le reste du groupe devine ce qui a changé.

Prendre la température du groupe

Le jeu des photos ou photolangage permet aux apprenants d’illustrer leur état d’esprit en choisissant un visuel parmi un large choix proposé par l’animateur et en expliquant la raison de ce choix au groupe.

Autre proposition : le jeu de la question cachée où l’animateur pose une question mystère aux apprenants, sur leur état d’esprit, leur personnalité, leurs attentes ou encore leur niveau de connaissance pour un sujet donné… Par exemple, le support affiche à l’écran des cases numérotées de 1 à 10, l’apprenant choisit un numéro. L’animateur fait apparaître la question associée à la case puis la pose au participant.

Stimuler la curiosité, l’envie d’apprendre, maintenir l’attention

La chasse aux trésors active l’attention des participants et la maintient grâce à des clés placées sur les slides jugées comme essentielles par le formateur. Lorsqu’ils la repèrent, les apprenants notent les numéros des slides et les mots clés associés. L’objectif est de trouver un maximum de clés et de permettre de réaliser une synthèse sur la base des mots associés à identifier. L’animateur peut compléter ce jeu par une énigme finale : remplir un texte à trous ou une grille de mots croisés avec les mots-clés identifiés par exemple ! 

Favoriser la participation

Les quiz traditionnels sous toutes leurs formes sont de parfaits exemples de réveils pédagogiques qui poussent à la participation et réveillent l’esprit de compétition qui sommeille chez certains apprenants. Reprendre les codes de jeux télévisés peut être une approche ludique et efficace : ambiance sonore, décor, scénario d’animation, charte graphique, système de comptage de points et/ou classement, jeu de mots avec le titre, …

Se reconnecter au contenu

Le mot unique implique que les participants s’écoutent et se reconcentrent sur la formation. A tour de rôle, chaque participant cite une notion en rapport avec un thème donné en lien avec le sujet de la formation. Dès qu’un apprenant répète une notion déjà évoquée, il est éliminé. L’idée est ensuite de reprendre l’ensemble des notions clés, de s’assurer qu’elles sont comprises et de préciser des points si besoin.

Favoriser la mémorisation

La Battle de questions amène les participants à réfléchir autrement, en équipe, avec une logique inversée, c’est-à-dire en repensant les éléments vus aux travers de questions qu’ils poseront aux autres membres du groupe. Pour gagner, chaque équipe pose des questions qu’elle estime difficile pour mettre en difficulté les équipes adverses et éviter qu’elles remportent la partie. Un excellent exercice d’ancrage qui mêle travail de mémoire et esprit de compétition.

Réviser et synthétiser les points abordés

En présentiel : La carte mentale encourage les apprenants à développer leur esprit de synthèse. Par équipe, ou individuellement, ils schématisent une notion, un processus, une thématique choisie par le formateur puis la présente au groupe qui complète si besoin. Cette carte devient, de par sa construction, une synthèse de la notion abordée.

En distanciel : Le baccalauréat de… (thème de la formation) replonge les participants dans leurs souvenirs d’enfance. Le formateur propose des thèmes à traiter et donne une lettre à respecter : celui qui trouve le plus de mots en lien avec chaque thématique et la lettre définie remporte des points. La mise en commun des mots permet de réviser les points abordés et de s’assurer de la bonne compréhension par l’ensemble du groupe.

Maintenant que vous avez les clés, à vous de jouer… et d’ancrer vos connaissances sur le sujet en devinant quel réveil pédagogique répond aux objectifs proposés !

réveils pédagogiques

Réponses à la fin de l’article 🙂

Quelles sont les clefs du succès pour s’assurer un effet positif ?

Pour que ces activités aient un réel impact, certaines conditions sont à vérifier au préalable et à respecter. En fonction du format de votre formation et des réveils pédagogiques envisagés, voici quelques questions à se poser :

  • La salle est-elle adaptée aux activités ? (Espace suffisant, possibilité de modifier l’organisation de l’espace, disponibilité d’un mur blanc/paperboard…)
  • Quelle est la durée disponible pour animer une activité ? (Intégrer le temps nécessaire à l’introduction, l’explication des consignes, l’animation, la restitution, le feedback…)
  • Faut-il prévoir du matériel ? (Paperboard, marqueurs, post-it, crayons, buzzer, jeu de cartes…)
  • Les consignes sont-elles claires ? (Objectif, durée, nombre de participants par groupe si besoin, moyens mis à disposition, et s’assurer que tout est clair avant de lancer concrètement l’activité)
  • Est-il pertinent d’intégrer des leviers/contraintes pour dynamiser l’activité ? (Points à gagner, minuteur, durée de restitution, ordre pour la prise de parole, toutes les réponses doivent rimer avec « xxx »…)
  • Est-ce que le lieu dispose d’une bande passante suffisante pour les activités prévues en ligne ? (Diffusion de vidéos, performance du wifi…)
  • A quel public est destiné la formation ? (Nouveaux collaborateurs, managers, jeunes…)
  • Est-ce que l’animateur identifié est en mesure d’animer et de s’amuser en proposant cette activité (S’il n’y croit pas, qui y croira ?)

Convaincus par les apports des réveils pédagogiques aux formations ?

Ainsi, comme nous venons de vous les présenter, les bénéfices de l’intégration de réveils pédagogiques dans le déroulé d’une session de formation sont nombreux. Au-delà des impacts sur l’appropriation des contenus et la mémorisation, ils contribuent à créer une atmosphère agréable, bienveillante et dynamique au dispositif… autant d’ingrédients propices à l’engagement des apprenants et à la stimulation de leur attention tout au long de la formation !

Alors, si vous en doutiez encore, n’hésitez plus à les proposer et à les tester !

Laurine Loignon, Ingénieure Pédagogique

Thomas Bouland, Ingénieur Pédagogique

réveils pédagogiques
  • Aurélien PITON 30 août 2023

    Top ! Merci pour ces idées, nous n’avons jamais trop de réveils pédagogiques en stock :)

  • Bernard Buttet 30 août 2023

    Super. Quelques uns déjà mis en application et cela permet à tous de participer. Pour les autres, je vais mettre en œuvre, merci. 👍

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi d’autres articles...

micro d'enregistrement podcast et ordinateur
  • Apprentissage
  • Conférences

Ingénierie Pédagogique : un métier en transformation

Une à deux fois par mois, Gérard Peccoux reçoit à son micro des experts du monde de la pédagogie pour des échanges passionnants autour de l’éducation, de la formation, des neurosciences ou encore de la technologie. La semaine dernière, c’est Dorothée Cavignaux Bros, Docteure en Sciences de l’Education et de la Formation et Responsable de Recherche […]

4 avril 2024 1900 vues
Comment s’inspirer des média-sociaux pour nos contenus pédagogiques ?
  • Apprentissage
  • Expériences

Comment s’inspirer des médias sociaux pour nos contenus pédagogiques ?

En 2023 les réseaux sociaux ne comptaient pas moins de 4,88 milliards d’utilisateurs soit 60,6% de la population mondiale. Un chiffre qui fait tourner la tête. Et nombre d’entre eux ont un point commun : la vidéo.Divertissement, actualité, tuto, cuisine, bricolage, jeu vidéo, mode de vie, culture tous les sujets y passent. Les français ont passé […]

22 février 2024 1991 vues
Colloque AREF Université de Nanterre
  • Apprentissage
  • Conférences

Au cœur de l’engagement : retour sur le colloque scientifique Inter-Congrès Aref 2023

« Engagement dans la recherche, recherches engagées, recherches sur l’engagement : que nous disent les sciences de l’éducation et de la formation ? » Retour un colloque riche en apprentissage et en partage.

30 janvier 2024 1571 vues