Le live : un format pédagogique innovant et engageant !

Le live : un format pédagogique innovant et engageant !

Format pédagogique innovant, le live, web conférence interactive reprenant les codes des émissions télé et des réseaux sociaux, permet d’engager les apprenants dans un parcours en les rendant toujours plus acteurs de leurs apprentissages. Retour sur l’expérience de l’IFCAM avec Elodie, Chargée de Promotion et de Communication Marketing et Faty, Manager de Proximité Pôle Pédagogique.

Comment est né ce projet de live ?

Faty : Tout a commencé avec le projet sociétal du Groupe : nous avions des enjeux forts, notamment celui de former l’ensemble des acteurs du Groupe aux enjeux de la RSE. Il fallait donc trouver une solution pour engager sur le long terme un grand nombre d’apprenants à distance. C’est grâce à notre travail de veille, à différents échanges avec des collaborateurs du Groupe, des prestataires & des partenaires que nous sommes arrivées à cette idée de format live pour lancer la formation au projet sociétal. En effet, cette solution s’appuie sur les nouveaux modes de communication utilisés sur les réseaux sociaux et /ou plateforme de streaming tels que Twitch ou Youtube, permet d’engager les apprenants et de les rendre acteurs de la formation puisqu’ils échangent en direct avec les intervenants pendant le live. Et pour aller plus loin dans cet engagement, nous avons fait le choix de laisser les collaborateurs s’inscrire directement en autonomie.

Quels sont les partis-pris qui ont été choisis ?

Faty: En terme de partis-pris, nous voulions vraiment avoir un format dynamique, interactif et laisser de la place aux apprenants pour les engager au maximum dans cet événement de lancement. L’idée était de proposer un format qui sorte des modalités habituelles en formation et de se dire : « en un temps réduit, essayons de faire passer un certain nombre de messages et de laisser une vraie place à l’apprenant & aux échanges »

Elodie : Nous voulions reprendre les codes d’événements hors du contexte pro, avec un animateur qui est bloggeur et/ou journaliste qui va vraiment donner l’impression de regarder une émission ou un live comme sur les réseaux sociaux, quelque chose d’assez informel tout en passant les messages du Groupe.

Photos issues des lives pro et agri

Concrètement, comment on organise de tels événements ?

Faty : L’organisation d’un live demande du temps et une bonne dose d’organisation !
Sur ce type de format, il y a un temps de coordination et de préparation assez important : dans la scénographie, dans le choix des messages à faire passer, dans l’identification du profil d’intervenant car on avait un enjeu de vulgarisation donc on voulait avoir un journaliste qui ne connaisse pas nécessairement le sujet.  
Le travail préparatoire est conséquent et nécessite une vraie coordination entre différentes équipes, différents acteurs, internes et externes. Il y a un vrai travail d’orchestration et la clé, pour moi en tout cas, c’est de s’entourer de personnes hyper carrées, hyper pro, en l’occurrence notamment Elodie, des personnes aussi côté Canal Chat. Cette agence avec laquelle nous travaillons régulièrement connait très bien la dimension technique.
Essentiel aussi : avoir un super journaliste qui porte le sujet parce qu’il a un rôle central d’aller chercher des intervenants, de créer une vraie proximité avec eux, d’aller chercher le public en les invitant à interagir.
C’est un peu tous ces « ingrédients » qui font la réussite de ce type d’événements.

Elodie : Un autre enjeu au niveau de l’organisation était de faire un évènement innovant voire légèrement « décalé » du point de vue du format mais aligné avec la charte, les codes et les enjeux du Groupe.
Pour cela, il faut un temps de préparation pour avoir une vision macro de l’évènement et penser à tous les détails, qu’ils soient :
– Côté marketing communication : il est nécessaire d’établir le plan de com et de lancer toutes les actions, de préparer les supports adaptés aux bonnes cibles et via les bons canaux, de créer la partie web avec les pages d’inscription, de live, d’attente et de replay…
– Côté graphique : avec la création d’un teaser d’intro et de fin ou encore la création d’un logo dédié à l’évènement. Toutes ces créations ont été faites par Stéphanie Sulny qui est Chargée d’Infographie et de Design à l’IFCAM.
– Relatifs à la scénographie : essentielle le jour J, elle nécessite un travail de recherche pour trouver les visuels les plus adaptés, préparer les pop’up etc.
C’est un travail en interne et externe IFCAM qui demande coordination et vigilance, pour se dire « attention même si on veut être innovant et original on a une charte et une ligne à respecter et certains codes Groupe qui doivent rester ».

Faty : Et pour compléter, ce qui a facilité notre sortie des sentiers battus c’est d’avoir eu la confiance de nos commanditaires dès le début sur la proposition de format et puis sur toutes les propositions qui ont été faites au niveau graphique, dans le séquencement, dans la manière dont les messages allaient être poussés. Ils ont été très promoteurs et en phase avec ce qu’on proposait et ça a été très facilitant pour produire ce type d’événements.

Qu’est-ce ce format live apporte aux apprenants & à l’IFCAM ?

Faty : Je pense que ça permet aux apprenants d’apprendre dans un cadre un peu informel, d’être surpris et ainsi d’être plus engagés.   
En terme d’image, pour l’IFCAM, ça montre la capacité à innover et à utiliser des formats « modernes » tout en respectant son rôle de formateur et d’organisme de formation, c’est dire qu’on peut former tout en utilisant des leviers différents.
Et ce que ça apporte, à titre très personnel, c’est beaucoup de plaisir et de motivation parce que je trouve qu’on est vraiment dans un format qui mixe la dimension pédagogique mais aussi médiatique, c’est hyper enrichissant, ça permet de découvrir d’autres manières de travailler, d’autres façons de faire, d’autres contraintes aussi car on n’est pas sur les mêmes temporalités. A titre personnel, ça a été une super expérience professionnelle et humaine.

Elodie : Ce type de format est très apprécié par les collaborateurs sans doute car le format distanciel et court facilite l’accès, il est facile de se rendre disponible pour un live de 30 minutes. Les apprenants prennent totalement part à l’événement en posant des questions et en interagissant avec les animateurs. Le côté synchrone favorise le sentiment d’appartenance à la communauté Crédit Agricole.

D’un point de vue IFCAM pour les collaborateurs, c’est le fait de pouvoir proposer, développer et enrichir notre offre justement avec des formats différents. On va pouvoir réutiliser ce contenu à plusieurs moments clés et établir un plan de com post évènement. Il y a bien entendu toute la partie événementielle autour du live et sa promotion à l’instant T ; mais également tout l’après. Par exemple, dans le cadre du projet sociétal, nous utilisons le replay comme module de formation afin que chacun puisse le revoir, retrouver les grands messages. Le Live va vivre dans le temps ça c’est très intéressant. Ce format permet également de démontrer notre expertise et notre capacité à innover et engager toujours plus les apprenants.

Et oui, d’un point de vue perso, c’est un très bon moment on innove, on travaille en étroite collaboration avec le Groupe et l’externe, on est en lien avec des experts et des collaborateurs passionnés et doués. C’est très motivant ! Le live agri, le live pro, à quand le prochain ?

Quels retours avez-vous eu ?

Elodie : Que des bons (rires)

Faty : Oui ! En interne, en tout cas, les retours que j’ai eu de la part des intervenants, de l’équipe qui était mobilisée à la technique et des équipes côté IFCAM, globalement tout le monde était très content, on était ravis du résultat. Sur les réseaux sociaux aussi, j’ai relayé l’événement, il y a eu des retours supers positifs, notamment de certains conseillers qui ont commenté, ça montrait l’intérêt pour ce type de format.

Elodie : Les retours, comme le dit Faty, sont globalement très bons. Mais comme après chaque évènement on organise un REX : on regarde les succès, ce qui a bien fonctionné mais aussi les points d’amélioration et ce qui a bloqué pour identifier ce qu’on pourrait faire différemment et toujours s’améliorer.

Est-ce qu’il y a des prochains lives de prévus ?

Faty : Pas encore mais j’aimerai bien renouveler l’expérience en capitalisant sur nos 2 lives précédents. On commence à être habitués au niveau de l’organisation et de la méthodologie, en s’appuyant sur nos bonnes pratiques, tout en évitant certains écueils, on développe une expertise sur laquelle on serait ravies de capitaliser.

Elodie Tesson, Chargée de Promotion et de Communication Marketing

Faty Drider, Manager de Proximité Pôle Pédagogique.

Propos recueillis par Pauline Hubert, Chargée de Communication Interne et Digitale.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi d’autres articles...

main d'humain et main de robot qui se touchent du bout du doigt pour montrer la collaboration
  • Innovation

Les IA génératives en formation : expérimenter pour innover

La diffusion auprès du grand public des IA génératives en 2023 s’est rapidement propagée à l’univers de la formation. Depuis janvier 2024, les différentes éditions des salons professionnels sur les technologies et la formation ainsi que les sites spécialisés ont témoigné de la prépondérance de ces technologies, que ce soit dans l’évolution des solutions proposées […]

21 mai 2024 349 vues
2 personnes fêtent une bonne nouvelle au bureau en se tapant dans la main
  • Expériences

16 conseils pour bien débuter dans la pédagogie

La pédagogie est un art qui s’apprend ! Et quand on débute, on fait souvent face aux mêmes écueils. Alors pour vous guider, nous avons demandé aux équipes pédagogiques de l’IFCAM de partager avec nous quelques conseils qui leur semblent clés pour concevoir des formations ou des dispositifs pédagogiques efficaces et adaptés. Un grand merci aux […]

24 avril 2024 3328 vues
Comment s’inspirer des média-sociaux pour nos contenus pédagogiques ?
  • Apprentissage
  • Expériences

Comment s’inspirer des médias sociaux pour nos contenus pédagogiques ?

En 2023 les réseaux sociaux ne comptaient pas moins de 4,88 milliards d’utilisateurs soit 60,6% de la population mondiale. Un chiffre qui fait tourner la tête. Et nombre d’entre eux ont un point commun : la vidéo.Divertissement, actualité, tuto, cuisine, bricolage, jeu vidéo, mode de vie, culture tous les sujets y passent. Les français ont passé […]

22 février 2024 1619 vues