Qui aurait cru début 2020 que nous devrions, du jour au lendemain, assurer toutes les formations à distance, faute de pouvoir rassembler les stagiaires physiquement ?

A l’IFCAM nous avons beau avoir une solide expérience de la formation distancielle (plus de 50% de nos formations sont jouées à distance sous différents formats, du e-learning à la classe virtuelle en passant par les MOOCs ou encore des vidéos interactives et nous comptons plus d’1,7 millions d’inscriptions à des modules e-learning par an), nous avons été, comme tout le monde, ébranlé par la crise sanitaire.

En peu de temps il a fallu reporter des centaines de sessions, réorganiser des examens, décaler les séminaires dirigeants, basculer des présentiels à distance, optimiser les performances de nos plateformes en ligne. Parce que la formation ne peut pas s’arrêter du jour au lendemain et qu’on ne peut pas prendre ses distances avec la formation !

Retour sur 2 mois hors du commun.

Coordinateurs, concepteurs, ingénieurs… tout le monde est sur le pont !

Mi mars l’Université du Groupe a fermé les portes de ses campus. Mais pour combien de temps ? Un scénario de reprise après l’été semble crédible, alors il faut se mettre en ordre de marche immédiatement pour assurer la fameuse continuité pédagogique.

Mais par où commencer ?

– D’abord, identifier les formations présentielles prioritaires (de par leur caractère diplômant, réglementaire, stratégique ou parce qu’elles sont massivement jouées)

– Identifier ensuite les transformations à réaliser : bascule du présentiel au distanciel, adaptation (mix formation : e-learning et classes virtuelles par exemple), achat/création de nouveaux programmes de formations dédiés à la crise (ex : manager à distance en situation de crise).

– Réaliser concrètement les évolutions et modifications des bagages.

– Et enfin, former les formateurs aux techniques d’animation à distance et à la prise en main de nos outils de classes virtuelles.

Tout cela, en prenant en compte de nombreux critères en parallèle : traçabilité (indispensable pour les formations réglementaires), délivrance d’attestations de présence, compatibilité des outils utilisés avec la RGPD etc.

En quelques semaines, plusieurs formations (dont un parcours réglementaire Assurance de niveau III de 10 jours de présentiel !) ont été basculées à distance, les possibilités des classes virtuelles ont été exploitées au maximum et les modules ont été livrés.

Les retours sur les premières formations de formateurs du socle assurance à distance en classe virtuelle sont très encourageants.  Les efforts pour favoriser l’expérience apprenant, par exemple, avec une activité de respiration dont le but est de remobiliser l’énergie des participants, ont été salués « J‘essaierai de mettre en œuvre tout ce qu’on vu ainsi que les apports que tous les présents ont apporté. Très belle journée et bravo pour la respiration corporelle ». Technique que le formateur peut également utiliser sur ses temps de pause pour remobiliser sa propre énergie !

Un programme bien chargé !

Les équipes technos ne sont pas en reste 

Depuis déjà un an, l’université du Groupe se mobilisait pour augmenter les capacités d’accueil des plateformes e-learning du Groupe. Cela a permis d’absorber sans incident le doublement de l’activité constaté lors de la première semaine de confinement. En effet, le contexte était propice à un report des formations présentielles en formations digitales, mais aussi à un report des activités métiers sur des activités de formation !

Un plan d’action a été mis en œuvre pour doubler cette capacité d’accueil afin d’éviter une saturation.

Un deuxième enjeu est immédiatement apparu : comment former les collaborateurs du Groupe Crédit Agricole, pour certains sans accès à un ordinateur professionnel, donc à leur espace formation ?

Pour répondre à ce besoin, nous avons créé, en 3 semaines, IOL, IFCAM Open Learning, plateforme de formation accessible depuis un ordinateur personnel.

Réservé pour le moment aux collaborateurs du Groupe, ce nouveau service leur permet d’enrichir leurs connaissances en toute autonomie, dans l’esprit insufflé par la Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

A ce jour, 30 formations sur 13 thématiques sont proposées. La plateforme sera bientôt enrichie d’autres modules de formation, et autres formats…

Raison n°657 « Parce qu’on ne peut pas prendre ses distances avec la formation »

Et l’Expérience Apprenant dans tout ça ?

Difficile de maintenir le même niveau d’exigence face à nos convictions en situation d’urgence. Mais les bons réflexes aident. Quelques Ifcamiens ont réussi à se mobiliser pour apporter recommandations et conseils au travers   un guide pour « Apprendre à apprendre ». Car que l’on soit seul ou en groupe, en présentiel ou à distance, apprendre, ça s’apprend ! Dans ce guide, les apprenants trouvent des astuces pour définir leurs objectifs, garder leur cap, protéger leur attention, challenger leurs connaissances ou encore mettre en application les acquis de la formation.

Un second guide, publié très prochainement, rappelle que la formation est aussi créatrice de lien social et en ces temps de distanciation, pouvoir compter sur les autres, y compris pour apprendre c’est important.

En parallèle, alors que nous participons depuis décembre 2019 à une recherche collaborative sur l’expérience apprenant et l’engagement dans la formation avec le cabinet Conseil&Recherche et 4 autres entreprises partenaires, nous décidons de lancer une étude pour questionner nos collaborateurs. Y aura-t-il un avant et un après COVID ? les résultats de ce sondage analysés et publiés au dernier trimestre 2020 permettront d’objectiver les débats qui ne manqueront pas de naitre autour du format distanciel. Les offres de formation consommées dans ce contexte exceptionnel ont elles permis d’apprendre ? Ont-elles été utiles, à titre pro, perso ? Quelle(s) expériences bénéfiques les apprenants ont-ils vécu ? Cela va-t-il renforcer le niveau d’exigence ? Une chose est sûre : il faudra en tenir compte pour l’avenir.

De l’identification des besoins et des attentes de nos adhérents/clients à la livraison des formations, toutes les équipes de l’IFCAM ont été mobilisées ! Cela été également été rendu possible par l’intervention de l’équipe logistique et bureautique qui a permis aux collaborateurs de l’IFCAM d’être à 100% en télétravail et d’assurer un réel soutien dans le déploiement massif des webinars et des classes virtuelles. Alors si la période a été intense, riche en émotions, en travail et que tout n’est pas parfait, nous sommes fiers d’avoir opéré ces transformations conséquentes et rapides pour répondre toujours aux besoins de nos apprenants.

Evidemment, cette période nous amène à réfléchir sur l’avenir de la formation, à l’importance du lien social dans la formation et dans l’apprentissage, la présence à distance… Nous prenons un peu de recul pour l’instant mais nous ne manquerons de partager nos réflexions avec vous dès que nous les aurons formalisé !

Pauline HUBERT, Chargée de Communication Digitale

Merci à Eliane Rimbaud, Nathalie Paquet-Verot, Philippe Escalier, Pascal Mollicone et Michel-François Kmiec pour leur témoignage qui ont permis la rédaction de cet article.