Learning Expedition-Risques climatiques

Risques climatiques : une formation terrain pour renforcer son expertise

Face aux grands défis environnementaux et sociétaux, le Crédit Agricole s’engage à accompagner dans les transitions tous ses clients. Cet engagement, au cœur de la raison d’être du Groupe, se traduit notamment par son Projet sociétal. L’IFCAM en soutient le déploiement en œuvrant pour atteindre l’ambition de : « 100% des collaborateurs et élus formés aux enjeux de la RSE ». Avec l’urgence climatique et l’impératif de transition qui s’impose à nous, cette mission de donner aux femmes et aux hommes du Groupe les moyens d’acquérir et d’enrichir leurs compétences, n’a jamais été si claire.

Mais concrètement, comment accompagner plus encore les Dirigeants d’une banque régionale sur ce chemin des transitions, à l’aune des risques climatiques et environnementaux qui grandissent sur son territoire ? C’est le défi pédagogique que nous avons voulu relever, en co-constuisant avec le Crédit Agricole Nord de France une véritable learning expedition sur le Dunkerquois. Je vous raconte.

Gérer les risques : le métier du banquier

Gérer les risques, c’est le métier du banquier. Ça fait partie de son quotidien, de ses repères, de ses fondamentaux. Pour autant, depuis plusieurs années, la gestion des risques climatiques transforme en profondeur cette activité.

Le dérèglement climatique est bel et bien là et avec lui, l’intensification et l’accélération des évènements extrêmes : inondations, sécheresses, tempêtes, ruissellements… c’est tout le cycle de l’eau qui est perturbé. Ces évènements amènent leur myriade de conséquences dramatiques sur nos sociétés humaines : migrants climatiques, conflits armés, famine, problème de santé…. La question n’est alors plus de savoir si le risque existe, mais plutôt quand il sera avéré.

On parle de façon générique de « risques climatiques et environnementaux ». Pour une banque, cela nécessite par exemple d’identifier la probabilité qu’un particulier voit sa maison détériorée par les variations du sol argileux sur lequel elle est construite ou encore d’accompagner le gérant d’un camping qui souhaite financer de nouvelles installations alors que son terrain borde une rivière sujette aux crues.

Aller sur le terrain pour mieux appréhender les vulnérabilités du territoire

Alors quelle réponse formation apporter à des Dirigeants qui cherchent à renforcer plus encore leur vision stratégique du sujet, pour anticiper les changements induits sur l’ensemble du modèle distributif de la Caisse régionale ? Quelle modalité pédagogique utiliser ?

Car oui, ces sujets scientifiques requièrent une forme de technicité, et font appel à des connaissances loin de notre cœur de métier. Climatologie, mécanique des fluides, topographie, biologie… Pourquoi un territoire est-il inondé ? Pourquoi les cyclones sont-ils de plus en plus puissants ? En quoi l’acidification des océans amenuise son rôle de puits de carbone naturel et quelles en sont les conséquences ? Et d’ailleurs, c’est quoi un puits de carbone ?

Pas simple donc de proposer un format utile et efficace, qui capte l’attention dans un temps restreint, et fasse sens pour les participants. Mon intuition personnelle ? Un tel sujet ne peut se vivre dans une salle de formation traditionnelle. Il faut du grand air, de l’espace, un ancrage dans la réalité du territoire, pour permettre à « l’apprenant » de faire des liens. Liens avec sa propre expérience, ses connaissances pratiques, son ancrage personnel. Bref, il faut aller sur le terrain !

Mais quelle entreprise accepterait de tester un tel format ? Comme souvent dans ce genre d’aventure, c’est une question de rencontre. Ici, celle de deux parties prenantes ayant des intérêts convergents : une banque, la Caisse régionale de Crédit Agricole Nord de France, implantée sur un territoire durement touché par les récentes inondations, et un organisme de formation, l’IFCAM, au service des grandes transformations des métiers du Groupe.

C’est ainsi qu’une véritable learning expedition a vu le jour : fruit d’un travail collectif ambitieux, le choix s’est porté sur le Dunkerquois. Zone emblématique des risques climatiques s’il en faut une : submersion, inondation, gonflement / retrait des argiles, sécheresse : un territoire au cœur des tourmentes climatiques. Et ensemble, il a fallu penser à tout pour créer cette journée : quels experts ? quels témoignages ? quel circuit de visite ? quel guide ? quelle durée ? quelles modalités pratiques ? quel plan B en cas de météo défavorableUn vrai challenge pédagogique nécessitant un investissement temps important de part et d’autre, pour une expérience réussie !

Learning Expédition Risques Climatiques

Un programme complet dédié aux risques physiques portés par le territoire du Nord et du Pas-de-Calais

Cette journée intense a démarré avec une sortie sur le terrain. Chacun a pu découvrir les ouvrages de défense pilotés par le collectif d’acteurs publics dédiés à la Gestion des Milieux Aquatiques et la Prévention des Inondations, de son petit nom la « compétence GEMAPI ». Ces ouvrages permettent de limiter les risques de submersion et d’inondation par les crues des cours d’eau du Polder, de Bray Dunes à Calais, en passant par Dunkerque et jusqu’à Saint-Omer.

Digues, wateringues, évolution du trait de côte… ont été l’objet d’échanges passionnants grâce à des intervenants de qualité : la Communauté Urbaine de Dunkerque, l’Institution Intercommunale des Wateringues, le Conservatoire du Littoral et le Cabinet Géodunes.

La seconde partie de la journée, au format table ronde, a permis aux dirigeants de consolider leurs observations de terrain : retour sur les risques physiques, lien entre risques climatiques et finance durable, missions et responsabilités du conseil d’administration, outils de pilotage nécessaires, impacts sur le système d’information…

La journée s’est achevée autour de cas pratiques où chacun a pu s’exercer à la prise de décision sur des exemples concrets issus des différents marchés de la Caisse régionale.

Une journée riche lors de laquelle les Dirigeants ont pu renforcer la mesure de leur rôle dans ce domaine, et la nécessité de continuer à œuvrer pour transformer l’entreprise en profondeur, au service de tous ses clients.

Une journée qui fera date dans notre appropriation collective de ces risques. On en reste décoiffés… et pas que par le vent sur le digue des Alliés !

Céline BUR, responsable pédagogique engagement sociétal

  • Eliane Rimbaud 22 mars 2024

    Bravo Céline 👏

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi d’autres articles...

Parcours immersif cybersécurité
  • Expérience apprenant
  • Modalités pédagogiques

Dans les coulisses de la conception d’un parcours immersif

Comment concevoir une formation innovante sur les bases de la cyber sécurité qui se démarque des formats habituels des formations réglementaires ? Comment engager les apprenants par le biais d’un parcours immersif & ludique ? De la demande initiale au déploiement de ce projet, je vous emmène dans les coulisses d’une formation obligatoire pas comme les autres. […]

9 novembre 2023 2574 vues
  • Expérience apprenant
  • Innovation

Scan’up Adaptive by IFCAM : des diagnostics de compétences augmentés par l’IA

Aujourd’hui, l’IA est utilisée dans la lutte contre la cybercriminalité… alors pourquoi ne pas l’utiliser également pour mieux se former et développer les compétences ?

17 juillet 2023 2819 vues
Les intelligences au service de l’Organisation Apprenante
  • Expérience apprenant

Les intelligences au service de l’Organisation Apprenante

Corinne Brouard, en charge de la transformation du Groupe dans le cadre projet Humain, a participé le 26 mai à une journée organisée par Sol France, intitulée : « Les intelligences au service du vivant ». Elle nous partage son retour sur cette journée et nous explique en quoi cela nourrit ses travaux futurs. Quels sont tes impressions […]

14 juin 2023 3043 vues