L’IFCAM s’appuie sur des partenaires confirmés et reconnus pour développer ses expertises.

Clémentine Thenet – Directrice de mission CrossKnowledge nous propose de partager quelques bonnes pratiques pour optimiser les dispositifs de Digital Learning.

La digitalisation en marche dans les entreprises bouscule les modes de travail, transforme les métiers et modifie les relations humaines.
Les acteurs des RH se retrouvent au premier plan de ces évolutions car ils doivent les accompagner et surtout exploiter au mieux le potentiel que recèle le digital. Pour les professionnels de la formation c’est une formidable opportunité qui s’ouvre à eux car le digital augmente le champ des possibles, permet d‘intégrer de nouvelles modalités et enrichit l’expérience d’apprentissage.
Et ce n’est pas le collaborateur qui dira le contraire. Lui qui se forme et s’informe partout, tout le temps, en utilisant tous les contenus à sa disposition. Et ça commence dès le plus jeune âge avec des enfants consommateurs de formation linguistique qui apprennent l’anglais en visionnant leurs dessins animés sur Youtube. Ou ces ados qui téléchargent leurs applications sur leur téléphone mobile ou leur tablette pour réviser leurs cours et partagent leurs impressions sur les réseaux sociaux.
Pour autant, ces nouvelles habitudes de « consommation » ont parfois bien du mal à s’imposer dans les grandes entreprises. Aussi, pour faire de vos actions et de vos dispositifs de « Digital Learning » un succès, il est nécessaire d’inciter vos collaborateurs à utiliser les moyens digitaux mis à disposition par l’entreprise (en les « recrutant ») et surtout à rentrer dans une culture d’apprentissage continue (en les fidélisant).

Voici quelques-unes des bonnes pratiques utilisées par CrossKnowledge :

regard-expert-digitalisationDonnez envie à vos collaborateurs de se connecter à votre portail
Un des challenges est de RECRUTER vos collaborateurs afin qu’ils se connectent une première fois et qu’ils découvrent la richesse de l’offre. Les canaux de communication sont primordiaux (newsletters, réseaux sociaux d’entreprise ou publics, intranet, etc…) : il faut faire le « buzz » !

regard-expert-digitalisation

Inspirez-vous de Google
Un des réflexes les plus communs lorsque nous avons une question est de lancer une recherche Google. De la même façon votre portail doit faciliter cette démarche au sein de l’entreprise et répondre en juste-à-temps à un besoin de formation primaire : résoudre un problème.

digitalPensez votre portail de Digital Learning comme un site de e-commerce
Une fois connecté, le collaborateur doit avoir une expérience d’apprentissage proche des sites de e-commerce, avec des « produits » mis en avant (les formations phares) et une personnalisation en fonction de ses intérêts, sa position, son expérience. Cette étape est clé pour FIDELISER vos collaborateurs et en faire des ambassadeurs de votre portail (bouche à oreilles).
regard-expert-digitalisation

Incitez la culture du feedback et les échanges en favorisant les 70% et les 20% du modèle 70/20/10
Il est aujourd’hui acquis que les adultes développent des compétences essentiellement via l’expérience et les échanges. Il faut donc favoriser les 70% et les 20%, dans les dispositifs que vous construisez, en vous appuyant par exemple sur le mentorat (« on-the job » coaching) ou en créant et en animant des communautés d’apprentissage.

regard-expert-digitalisationMultipliez les canaux de distribution de la formation
Le collaborateur est multi-connecté, de la consultation d’une vidéo inspirante dans les transports, au suivi d’un contenu e-Learning au bureau en passant par l’échange de bonnes pratiques sur une tablette, il faut maximiser ces instants d’acquisition de compétences. Proposez des contenus de formation sur tous les supports applicatifs, sites… (pervasive Learning) afin que la formation devienne un réflexe !
Demain, les collaborateurs ne seront pas évalués sur les connaissances qu’ils ont acquises mais sur leur capacité à chercher l’information, l’analyser, et l’utiliser dans un contexte donné, c’est donc à nous, professionnels des RH de leur donner les clés pour s’adapter à ce nouvel environnement digital.