Le 9 octobre, j’ai participé à l’événement « Former pour performer » organisé par FuturSkill  – éditeur de notre plateforme e-learning- sur le Campus de l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance). 

A l’INSEP on forme des sportifs de haut niveau à aller au-delà de leurs limites, pour performer.  La formation repose sur deux aspects : le sport et la formation scolaire ou la reconversion professionnelle, selon les âges et les attentes.

Comme le collaborateur d’une entreprise, l’athlète est en situation d’apprentissage, de perfectionnement, de développement personnel. Pour optimiser sa formation il est entouré et accompagné. Le parallèle entre le sportif et l’apprenant, l’entraineur et le formateur, l’INSEP et l’entreprise se fait assez facilement et permet de s’interroger sur les méthodes de formation que nous appliquons au quotidien.

Retour sur une rencontre très enrichissante !

Une gestion du temps millimétrée

Les sportifs de l’INSEP ont un agenda très chargé. En effet, leur temps est réparti entre les entraînements (plusieurs heures par jour), les compétitions, la récupération et… la formation qu’elle soit scolaire ou dans le cadre d’une reconversion professionnelle.

Les sportifs mineurs suivent leur formation scolaire directement sur le campus.  L’INSEP a signé environ 200 conventions avec des établissements scolaires pour permettre aux sportifs de prolonger les temps de formation et d’obtenir leurs diplômes.

La performance sportive est souvent limitée par le temps ou par les capacités physiques des athlètes. Dans ce cas, ils doivent se reconvertir. L’INSEP encadre et propose des formations à ses sportifs pour « l’après ».

Un environnement pensé pour performer

A l’INSEP, les sportifs de haut niveau sont encadrés et entourés. Les 3 piliers de leur environnement sont : l’entraineur, l’équipe et le campus.

L’entraîneur 

Florian Rousseau, ancien entraîneur de l’équipe national de cyclisme, nous explique le rôle de l’entraîneur : donner du sens, de l’énergie, de l’envie et surtout apporter de l’humain dans l’apprentissage.
La plupart du temps, ancien athlète, l’entraîneur accompagne les sportifs, avec un objectif de partage de transmission des connaissances et de bienveillance.
L’entraîneur s’adapte à chaque individu. Il va composer avec l’environnement et innover pour permettre aux sportifs de performer. Il planifie des dynamiques de charges d’entraînement, qu’il adapte aux sportifs.

C’est la maîtrise des temps sportif et de formation qui permet l’émergence de la performance dans un environnement favorable. 

L’équipe

Rappelons que le sportif évolue au sein d’une équipe. Au sein de ce groupe, on se challenge, on s’affronte, mais on s’entraide aussi. On évolue ensemble. Chacun apportant son expérience, ses motivations. Certains membres de cette équipe vont, par leur force de caractère ou leurs convictions porter les autres vers des objectifs communs, les pousser à performer ensemble.
Jean-Marc Touzé, entraîneur de Tony Parker à l’INSEP entre 1997 et 1999, le décrit comme un véritable « manager ». Tony, lors des matchs, sait convaincre ses coéquipiers qu’ils vont gagner, qu’il n’est pas envisageable de ne pas gagner.
La performance c’est aussi, un mental et un travail d’équipe.

Le campus de l’INSEP

L’INSEP est un lieu propice au développement de la performance. Il dispose d’installations de qualité et d’outils à la pointe de la technologie. C’est une institution pensée pour les athlètes.

Finalement sportifs de haut niveau et apprenants en entreprise ont sensiblement les mêmes besoins pour apprendre : un formateur attentif et bienveillant, une formation adaptée à ses besoins, un environnement motivant et un espace de travail moderne et adapté !

"Former pour performer", immersion au cœur de l’INSEP

Quelle place pour le digital ?

Dernier élément de l’environnement des athlètes auquel on pense moins souvent : le digital. Au-delà des entraînements quotidiens avec le coach, le sportif de l’INSEP accède à différents canaux de formations à distance lui permettant de gérer son double projet : sport et formation.

Il dispose d’un accès personnalisé à un Portail permettant suivi global de ses activités sportives et de formations. (Technologie utilisée : sharepoint)

Ce portail regroupe :

– De l’actualité personnalisée, selon le sport pratiqué
Un escrimeur aura accès aux articles du journal l’Equipe à propos de l’escrime.

– Des outils de suivi de santé
Le sportif note ses repas, ses heures de repos. L’entraîneur accède aux données de l’athlète dans la journée et adapte les exercices aux capacités physiques du jour.

 – Des outils de suivi de sa performance à l’entraînement
La force des frappes données par le Taekwondoka sur le mannequin connecté seront enregistrées. Les données pourront être analysées, comparées, challengées.

"Former pour performer", immersion au cœur de l’INSEP

 – Des applications mobiles et un catalogue de ressources (20 000 vidéos disponibles)
Mise en ligne de contenus à la demande des fédérations sportives.

 – Un e-Portfolio (partage de photos publiques)

Un accès à la web TV : Canal Sport (https://www.canal-sport.fr/)

– Depuis ce Portail, le sportif a accès à sa plateforme de formation Syfadis.

Syfadis est vue par l’entraîneur comme un facilitateur de l’apprentissage. La plateforme regroupe environ 93 000 utilisateurs et est accessible aux utilisateurs des Fédérations, des CREPS (au niveau régional) et des organismes de formation privés.

Comme les autres outils accessibles depuis le Portail personnalisé, le LMS (Learning Management System) permet aux sportifs de se former sans contrainte de temps ni de lieu.

Le digital learning, vecteur de performance en entreprise ?

La problématique de cet évènement était la suivante : le digital learning contribue à la performance des sportifs de haut niveau. Peut-on dire qu’il est également vecteur de la performance en entreprise ?
Le collaborateur / apprenant en entreprise a lui aussi accès à différents outils et contenus de formation (présentiel et distanciel). Il est formé. Mais comment peut-il performer ? Comment optimiser son apprentissage ?

Comme pour le sportif cela s’inscrit dans un tout. Pour performer, l’apprenant doit adapter son temps de formation, participer à des formations nécessaires à son développement professionnel et son épanouissement personnel, adaptées à son besoin, à ses objectifs. Il doit être accompagné par ses collègues, son manager et son entreprise en toute bienveillance.

En parallèle, est nécessaire d’engager une dynamique autour de la formation, de marketer l’offre, la rendre visible et accessible à tous, de personnaliser la formation au maximum (grâce à l’IA et la data par exemple), d’utiliser des méthodes pédagogiques efficaces facilitant la compréhension, la mémorisation et le transfert en situation de travail, de bâtir des plans d’action en fonctions des résultats…

Raphaelle PRADON, Chef de projet Technologies