Dans cette série d’articles, je vous propose d’explorer quelques concepts clés de la formation continue des adultes. Commençons par l’apprenance…

Qu’est-ce que l’apprenance ?
C’est un ensemble de dispositions que possède un adulte pour apprendre, en situation de formation ou non. Philippe Carré dans son ouvrage L’Apprenance : vers un nouveau rapport au savoir, définit ce concept comme : « un ensemble stable de dispositions affectives, cognitives et conatives, favorables à l’acte d’apprendre, dans toutes les situations formelles ou informelles, de façon expériencielle ou didactique, autodirigée ou non, intentionnelle ou fortuite » (2005).

1) La dimension cognitive fait référence aux mécanismes de l’apprentissage, à la capacité de la personne à apprendre (mémoire, capacité à planifier, …) et aux représentations, pré-conception mentales des individus.

2) La dimension affective renvoie aux émotions et aux ressentis

3) La dimension conative notamment à l’action, l’effort, la motivation à apprendre et son maintien dans la durée.

Ces dimensions fonctionnement en interrelation les unes avec les autres. Elles sont aussi reliées à des dimensions sociales (ie en relation avec autrui).

Elles sont également situées, c’est-à-dire qu’elles dépendent des individus et des environnements dans lesquels ils apprennent. L’apprenance est ainsi organisée selon trois familles de dimensions : les dispositions personnelles à apprendre (facteurs dispositionnels), les pratiques d’apprentissage (facteurs comportementaux), et les situations d’apprentissage (facteurs environnementaux).

On parle d’ingénierie ou d’écologie de l’apprenance, qui consiste à analyser et à créer des environnements potentiellement facilitant pour l’acte d’apprendre et permettant de développer l’apprentissage.

L’apprenance nous invite à penser et à concevoir des dispositifs de formation ou d’apprentissage, à partir des sujets, de leur façon d’apprendre, de leur environnement de travail.

La formation n’est plus seulement centrée sur les disciplines, les contenus ou les pratiques à transmettre, elle s’élabore à partir des situations de travail, des individus et des collectifs.

Pour aller plus loin :
Bibliographie :
Carré, P. (2005). L’Apprenance: vers un nouveau rapport au savoir. Paris, Dunod.
Carré, P. coord. (2016). « Autour de l’apprenance ». Education Permanente. N°207

Dorothée CAVIGNAUX-BROS, Ingénieure Pédagogique