Dans le cadre de l’Institut de Développement des Dirigeants, l’IFCAM élabore des modules de formation de deux jours autour de sujets prospectifs, comme l’impact du numérique sur les métiers bancaires, via les Fintech.

Au menu de ces 12 et 13 janvier 2016 à la Fintech de Londres : « Quand les acteurs du numérique bousculent les métiers bancaires »

Pour cela, direction Londres et sa fameuse Fintech (l’ensemble des start-ups dans le domaine de la finance) ! En visitant plusieurs de ces jeunes entreprises l’état d’esprit et les ambitions stratégiques de leurs fondateurs, l’idée a été de comprendre plus globalement le paysage des FinTechs et d’apprécier les réponses contrastées apportées par les grands acteurs bancaires à l’émergence de ces nouvelles offres.

Dirigeants - Fintech - IFCAM

 

Au final, tous ont pu mesurer la puissance de la dynamique de développement du phénomène des Fintechs :

  • 18 milliards de dollars investis en 2015 dans le domaine financier et 4 milliards dans le domaine InsurTech (assurance)
  • 995 opérations de levée de fonds
  • 900 investisseurs actifs
  • Un soutien politique manifeste
  • Une capacité d’attraction auprès des jeunes diplômés venus du monde entier
  • Un abaissement des coûts de lancement de start-ups (5 millions de dollars en 2000 contre 50.000 dollars en 2015)
  • La capacité des géants du numérique (Google, Apple, Alibaba…) à s’allier avec les FinTechs pour en déployer rapidement les offres

 

Mais tous ont pu également identifier un certain nombre de limites :

L’effet d’aubaine que représente la politique monétaire de taux zéro des banques centrales, et ce faisant la disponibilité d’abondantes ressources à bas coût pour les investisseurs qui financent le lancement de ces jeunes entreprises. Certains créneaux d’innovation FinTech apparaissent aujourd’hui relativement saturés, et plutôt en voie de consolidation autour de quelques grands vainqueurs que de disruption continue.

Reste à savoir si le Brexit entachera ou non cette dynamique de la City.

À suivre !

 

Guillaume PENICAUT, Chargé de coordination pédagogique