Dans le cadre de nos évènements « le connecteur », nous avons profité de la journée mondiale du bien-être pour proposer à nos collaborateurs et apprenants de vivre une expérience originale : la micro-sieste guidée !

La sieste au travail fait-elle son grand retour ?

Depuis quelques années le sujet de la sieste en entreprise est sur toutes les lèvres.
La durée du sommeil en France a été amputée de 20%, soit 90 minutes par jour par rapport à 1910 et cela n’est pas sans impact.
En parallèle, il a été prouvé qu’une sieste de 20 minutes a un impact positif sur la productivité (+35% selon la NASA), la vigilance, la créativité, la mémoire et l’humeur tout en réduisant le stress.
Avec tous ces avantages, la balance semble pencher clairement en faveur de la sieste alors pourquoi a-t-elle tant de mal à s’imposer ? Pourquoi peut-on, sans se cacher, prendre plusieurs pauses café et/ou cigarette par jour alors que prendre 10 ou 20 minutes pour faire une sieste semble si honteux ?

Probablement est-ce culturel ? En France, et dans une partie des pays européens, faire la sieste au travail est considéré comme du « temps perdu ». En revanche, dans d’autres pays tels que l’Espagne,  l’Italie ou la Grèce, la sieste est culturellement et historiquement ancrée du fait des grosses chaleurs en début d’après-midi.
Dans les pays asiatiques, la sieste est quant à elle une vraie institution. Au Japon, un collaborateur qui ne fait pas la sieste à midi est mal vu : l’idée étant que s’il n’a pas besoin de se reposer c’est qu’il n’a pas travaillé assez dur !

Toujours est-il que la sieste essaie de trouver sa place en France et que l’IFCAM participe au mouvement. En effet, lors de la construction de notre nouveau campus, une salle de sieste dédiée aux IFCAMiens a été mise en place. Très peu utilisée au début, les collaborateurs ont commencé à l’adopter doucement… certains indiquent ne l’utiliser que dans des cas exceptionnels (mal de tête) alors que d’autres l’utilisent de façon assumée pour sa fonction première : faire la sieste.

Et si la sieste aidait nos apprenants à mieux apprendre ?

En tant qu’Université du Groupe, nous nous sommes demandés en quoi la sieste pourrait être un plus pour l’expérience de nos apprenants en formation.

Pour nous accompagner sur cette question, nous avons travaillé avec la start’up SOMEO, hébergée à The Camp, le Village de l’innovation du Groupe Crédit Agricole.

Nous avons décidé de lancer un pilote pour tester la micro-sieste guidée (ou kit de décélération). L’idée est de mettre à disposition de nos formateurs une solution pour proposer à leurs apprenants un moment de récupération rapide en début d’après-midi.

Très simple d’utilisation, chaque apprenant met un casque et le formateur lance la micro-sieste guidée pour 10 ou 15 minutes. Résultats ? Les apprenants sont détendus, plus attentifs et assimilent mieux les apports de la formation. La sieste permet également d’améliorer la qualité de la prochaine nuit de sommeil (si elle est réalisée avant 16h) ce qui n’est pas négligeable quand on sait que c’est la nuit que le cerveau traite et trie les informations de la journée pour les mémoriser !

Une sieste pour la journée du bien-être

Avec tous ces arguments en faveur de la sieste, nous n’avons pas hésité sur le choix de l’activité pour la journée du bien-être à l’IFCAM !

Ainsi, près de 40 participants (apprenants, IFCAMiens et Form’Acteurs) ont bénéficié d’une micro-sieste de 10 minutes. A la fin de l’expérience, les retours étaient unanimes, ils étaient dé-ten-dus !

Espérons qu’ils aient profité de tous les bénéfices scientifiquement prouvés de la sieste et qu’ils aient ainsi optimisé leur apprentissage J !

Pauline HUBERT, Chargée de projets de Communication Digitale.