Comment apprendrons-nous demain? L’IFCAM, Université du Groupe Crédit Agricole, organise régulièrement des expositions pour inviter l’ensemble des collaborateurs du Groupe à réfléchir ensemble à cette question. Après la Réalité Virtuelle en 2017, place aux robots et à l’Intelligence Artificielle !

Pourquoi cette exposition ?

Il y a quelques années, l’idée d’introduire des robots ou de l’IA dans la formation passait encore pour la science-fiction ! C’est désormais une réalité qui ouvre de nombreuses perspectives pour l’apprentissage… tout en posant un certain nombre de questions.

C’est pour ces raison, que nous avons souhaité mettre en place l’exposition « Apprendre avec un robot, ça vous [bot] ? » pour les collaborateurs du Groupe.

Cette exposition est conçue en 3 temps

– C’est quoi un robot ? (du 13 au 30 novembre)

– Apprendre avec les robots, c’est déjà possible ! (du 3 au 20 décembre)

– Les robots questionnent l’apprentissage (du 8 au 25 janvier)

Pour chaque temps, sont proposés des conférences pour ouvrir des horizons et des ateliers, basés autour d’une activité, mais surtout dédiés aux échanges, aux débats et à la construction d’une vision commune sur l’usage des (ro)bots dans la formation.

« Mais au fait, c’est quoi un robot ? »

Le premier temps de notre exposition avait pour objectif de se familiariser avec le monde des robots. Car si l’on pense immédiatement à RoboCop ou Wall-E, on oublie souvent que l’aspirateur autonome est lui aussi un robot.

 

La conférence « les robots et l’apprentissage vus par le cinéma » de François Barge-Prieur a permis de poser le contexte en retraçant les grandes évolutions de la robotique au travers des époques. D’abord conçus pour suppléer l’homme dans les tâches pénibles, les robots sont devenus, avec l’avènement de l’informatique et la puissance toujours croissante des calculateurs, de véritables objets de fantasme, à la fois craints, aimés et enviés. La question de toutes les angoisses : pourraient-ils devenir autonomes à force d’apprendre?

Cet article permet de faire un retour sur l’histoire des robots.

Expo robots : déjà 220 collaborateurs ont partagé et enrichi le débat !

Conférence de François Barge-Prieur

Comment se familiariser avec les robots et l’IA ?

Nous avons proposé 4 ateliers (en plus de la conférence) qui ont permis aux visiteurs de comprendre le fonctionnement des robots et des objets connectés ou encore de se surprendre à confondre IA et humain dans une conversation et de se poser des questions sur la place qu’on veut bien leur accorder  en formation.

Humain ou Machine, qui nous parle ?

Alan Turing, chercheur et mathématicien britannique est l’un des pères de l’informatique moderne. C’est l’un des premiers à avoir théorisé la possibilité de l’intelligence artificielle en proposant son fameux « test de Turing ».

Le « test de Turing » consiste à confronter par le biais d’une conversation textuelle deux interlocuteurs – un humain et une machine – à un juge, qui doit déterminer qui est la machine et qui est l’humain. Si la machine réussit à faire croire à l’examinateur qu’il a affaire à un interlocuteur humain, c’est qu’elle a des capacités qui ressemblent à ce que nous appelons de l’intelligence.

Nous avons proposé à nos visiteurs de lire 3 textes et à chaque fois, de se demander si la conversation était le fruit d’un échange du juge et d’un humain, ou du juge et d’une machine.

Si le test du Turing doit être optimisé car il ne prend pas en compte les multiples facettes de l’intelligence humaine (capacité à mener un raisonnement abstrait, intelligence émotionnelle, intelligence sociale etc.), il permet quand même de prendre conscience du potentiel des IA.

Sur la base de cette expérience, un débat a été lancé  « pour ou contre l’idée ‘être formé par des robots ? ».
Les questions de l’empathie nécessaire à l’apprentissage et de l’usage des données ont été soulevées régulièrement par les visiteurs pour argumenter contre. L’objectivité, l’accès à un savoir illimité à toute heure et en tout lieu ont été avancés comme points positifs. Nombreux sont les visiteurs qui étaient pour « dans des proportions limitées et sur des sujets adaptés ».

Expo robots : déjà 220 collaborateurs ont partagé et enrichi le débat !

Un groupe de participants à l’atelier « Humain ou robot, qui vous parle ? » animé par Patricia Bastien

Apprendre avec un assistant virtuel

Apprendre avec un assistant virtuel, quelle drôle d’idée ? Pas tant que ça ! La start up « Ask my class » utilise déjà ces technologies pour créer le premier assistant vocal pour les enseignants (faire l’appel, interroger les élèves sur les tables de multiplication, lancer des activités etc.)

Nos visiteurs ont pu répondre à un quiz original, puisque c’est l’assistant virtuel qui posait les questions, et découvrir les dernières évolutions des assistants virtuels tels que Duplex : une technologie Google capable d’appeler à votre place, votre coiffeur ou un restaurant pour y faire une réservation ou avoir des informations concernant les horaires d’ouverture par exemple. L’expérience est bluffante, jugez par vous-même : https://www.youtube.com/watch?v=-qCanuYrR0g&feature=youtu.be

Après avoir répondu aux questions de l’assistant virtuel et constaté le potentiel de développement de ces outils, la grande majorité des visiteurs s’est prononcée pour l’apprentissage avec un assistant virtuel, uniquement s’il intervient en complément d’une formation… à condition qu’il ait de l’humour et qu’il soit personnifié ! Nombre d’entre eux, voient le potentiel des assistants virtuels pour travailler quelques minutes d’anglais par jour ou ancrer des connaissances suite à une formation par exemple !

Expo robots : déjà 220 collaborateurs ont partagé et enrichi le débat !
La Google Home

2 ateliers de découverte du code et de la programmation

2 ateliers ont permis à nos visiteurs de se familiariser avec la logique du code en programmant dans un cas, un petit robot nommé Sphéro, dans l’autre, un Lego.

Rien de tel que la pratique pour comprendre les mécanismes de la programmation d’un robot et des machines qui nous entourent et prendre conscience de l’aspect chronophage de la programmation.

Après cette expérience, et comme toujours, une mise en perspective : peut-on faire confiance à des robots dans notre quotidien ? Quels seraient les avantages ? Sont-ils adaptés à la formation ?

Comme à chaque fois, des retours intéressants : désormais conscients du temps que prend la programmation d’un robot, certains suggèrent par exemple de programmer un robot… à former d’autres robots. Ainsi, nous gagnerions beaucoup de temps et nous pourrions nous consacrer à des tâches plus intéressantes et plus créatives.

Un participant teste sa programmation de Sphéro. 

Au total ce sont plus de 220 collaborateurs qui se sont inscrits aux conférences et aux ateliers partageant avec nous des retours très enthousiastes.

Nous avons hâte de vous recevoir sur notre campus pour la suite de cette exposition (inscription ici pour les collaborateurs du Groupe) et pour les autres, n’hésitez pas à retrouver des articles et déjà l’interview de notre premier conférencier sur notre site showroom !
Un livre blanc de l’expo sera également mis en ligne sur ce site.

Pauline Hubert, Chargée de projets de Communication Digitale.