Homme-Machine : quel accompagnement en FOAD ?

L’IFCAM, Université du Groupe Crédit Agricole, était présent aux 15èmes Rencontres Nationales du FFFOD, Forum des Acteurs de la Formation Digitale, les 12 et 13 décembre 2017, à Châlons-en-Champagne. Ces Rencontres étaient organisées sur le thème suivant : Homme-Machine : quel accompagnement en FOAD ?

Nous avons pu apprécier la qualité de l’organisation et la qualité des échanges, fruit de la variété des profils des intervenants et des participants, acteurs publics et privés : représentants d’Université d’entreprise, consultants, Universitaires, startup EdTech, organismes financeurs, juristes, étudiants, chercheurs, associations, …

Que retenons-nous principalement de ces Rencontres du FFFOD ? Quelles bonnes résolutions en retirons-nous pour nos propres démarches au sein de l’IFCAM ?

1/ Renforçons l’accompagnement des apprenants en professionnalisant nos pratiques de tutorat

A l’IFCAM, l’Université du Groupe Crédit Agricole, nous croyons en l’accompagnement des apprenants.

Cet accompagnement sera :

– Toujours plus humain,

– Toujours plus outillé par la machine qui va notamment libérer du temps, accroitre l’autonomie des apprenants, faciliter l’orientation, la capitalisation, la mémorisation, accélérer le transfert en situation professionnelle… et ainsi, accélérer le développement de compétences.

L’accompagnement humain se réalisera notamment via nos formateurs partenaires et nos Form’Acteurs (formateurs occasionnels, salariés du Groupe Crédit Agricole).

Comment renforcer et nourrir encore davantage nos compétences en ingénierie tutorales ?

FFFOD - FOAD - IFCAM

Lors des Rencontres du FFFOD, la matrice des fonctions tutorales de Jacques Rodet (Consultant JRodet Conseil) a été présentée. C’est un outil inspirant, utile afin de de caractériser les besoins des apprenants (soutien cognitif, socio-affectif, motivationnel, méta-cognition,…) et les moyens les plus adaptés (accompagnement humain et/ou par la machine)

2/ Développons l’accompagnement des apprenants par l’animation de e-communautés d’apprentissage

A l’IFCAM, nous croyons en l’apprentissage social. Nous avons travaillé cette dimension par exemple dans le cadre de nos MOOCs diplômants mais aussi par la mise en place de communautés d’apprentissage ou d’intérêt.

L’exemple du CNFPT est très riche. Julien Lenoir (CNFPT) a décrit de nombreuses conditions pour réussir à dynamiser des e-communautés d’apprentissage, organisées par thème ou par métier, et développer l’engagement dans le temps.

3/ Prenons le temps de poser le cadre de notre projet de data-science éducatives.

Le témoignage de Victoria Peres Labourdette Lembé (rectorat de l’Académie de Clermont-Ferrand – consortium e-Greta) était particulièrement riche.

Prendre le temps de poser le cadre notamment éthique avant toute démarche opérationnalisante est l’un des conseils précieux qui nous a été donné.

Différentes ressources ont été citée, dont 2 ont particulièrement éveillé notre intérêt :

a) L’exemple de Charte éthique du projet HUBBLE

b) La checklist «  DELICATE «  (d’après les auteurs Drackser et Geller) :

– Détermination du but, de la finalité de l’analytique de l’apprentissage

– Expliquer la portée de la collecte et de l’utilisation des données (quels usages ? quelles restitution ? qielle durée de conservation ? quelle communication aux tiers ? commercialisation possible ? …)

– L pour  « legal » – le volet juridique doit évidemment être pris en compte (GDPR,…)

– Impliquez vous, impliquer les parties prenantes

– Consentement : l’utilisateur doit donner son consentement éclairé pour l’usage des données. La participation doit être volontaire. Il doit être possible de se rétracter

– Anonymisation : à garantir ; protéger la vie privée, l’image de soir, la e-reputation,…

– Technique : sécurisation, fluidité, simplicité

– Externes : s’assurer que les partenaires externes protègent hautement les données

L’une des questions : « si je refuse la captation de mes data, est-ce que je refuse le service ? » a été l’une des questions les plus débattues. Une réponse partielle a été apportée : le cadre éthique doit être relié à un cadre pratique.

4/ Proposons des modalités d’évaluations encore plus proches du réel

A l’IFCAM, nous proposons, lorsque cela est pertinent, des modalités d’évaluation proche du contexte professionnel. Nous produisons par exemple en co-conception des études de cas avec nos form’acteurs, en nous appuyant sur des données et problématiques terrain. Nous travaillons sur des serious games, des simulateurs,…

Pour poursuivre dans cette démarche, nous pouvons nous inspirer de l’exemple de PIX, présenté par Benjamin Marteau. PIX est un projet public de plateforme en ligne d’évaluation et de certification des compétences numériques : https://pix.beta.gouv.fr/

En conformité avec le cadre de référence européen DIGCOMP, PIX évalue les compétences numériques sur 8 niveaux et 5 grands domaines :

– Informations et données

– Communication et collaboration

– Création de contenu

– Protection et sécurité

– Environnement numérique

Les modalités d’évaluation proposées sont innovantes car elles privilégient la mesure des compétences à partir d’activités réalisées dans l’environnement numérique réel et naturel de chacun. L’apprenant est ainsi incité à réaliser des manipulations de fichiers, à résoudre des problèmes, à produire, à évaluer ses pairs, …. sur son propre poste de travail, avec ses applications préférées. L’évaluation est sommative mais aussi formative.

5/ Accompagnons mieux les parcours et projets professionnels en travaillant sur les métiers et en développant une approche prospective

Le témoignage de Jacques Peyrondet (ADDEO) et de Joseph Bruno (Région Grand Est) a porté sur LORFOLIO, la plateforme numérique de la Région Grand Est au service de l’évolution professionnelle des actifs de Lorraine. Dans un contexte de marché de l’emploi difficile et avec des moyens techniques limités, cette plateforme est visiblement le fruit d’un travail d’équipe et de longue haleine.

Beaucoup est à apprendre de cette démarche exemplaire qui permet à chacun de repérer et nommer ses compétences dans son e-portfolio, d’activer et d’être accompagné par les réseaux d’acteurs locaux, de recenser des preuves (recommandations, images,…) de clarifier son projet, d’identifier ses ressources, de repérer l’attractivité des métiers sur une zone géographique…

C’est un outil qui semble utile et pertinent pour éviter de se former aux métiers d’hier et pour développer son employabilité. Une source d’inspiration pour nous IFCAM, car nous lançons en 2018 un projet dont le nom de code est « Ecole des Nouveaux Métiers de la Banque ».

6/ Développons des outils d’assistance numérique utiles à l’apprentissage, tenant compte de l’humain

Vers un assistant virtuel à l’IFCAM en 2018 ? Peut-être …

Selon Raphaël Moraglioa, CEO de Skillogs (https://www.skillogs.com/fr/), les outils d’assistance numériques doivent s’appuyer sur 5 leviers :

– Emotions

– Motivations

– Attention

– Retours d’informations (feedbacks et alertes)

– Consolidation (bilan et recommandation »)

Pour Laurent Laffon, chef de projet D’Col, qui a travaillé sur l’accompagnement interactif des jeunes apprenants du CNED (CM2 et 6è), la mise en place de TOM (agent virtuel conversationnel), en complément de l’action des enseignants et tuteurs, a été l’un des outils pour les enfants en difficulté scolaire regagnent en estime de soi et se remettent au travail.

7/ Restons humbles

Comme nous l’ont rappelé notamment Jacques Wallet (AUF – Agence universitaire de la francophonie) ou Monique Grandbastien (Enseignant Chercheur à Université de Lorraine – Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications – LORIA), prenons en compte les expériences passées, et les expériences en cours venant d’ailleurs. Ni technophobes, ni technophiles, pensons les usages en interrogeant, associant étroitement nos apprenants et nos formateurs.

Bien sûr ces quelques lignes ne sont que quelques aperçus de la richesse de ces 2 jours.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à :

– réagir et compléter cet article. Qu’est-ce que ces Rencontres FFFOD 2017 vous ont inspiré de votre côté ?

– consulter le site du FFFOD : http://www.fffod.org/

– découvrir les points clés de conférence IFCAM lors de ces Rencontres FFFOD 2017 : http://ifcam-formation.fr/homme-machine-accompagnement-foad/

 

Christelle CHAPPAZ, Directrice Projet Campus